top of page

TRANSCENDER LES FAILLES





Chers amis, avant de partir très bientôt pour les rencontres en Cercle à venir, je voulais vous partager quelques réflexions pour soutenir nos processus internes actuels.


Les failles psychiques que nous avons dans nos systèmes énergétiques dépendent des parcours et des caractéristiques de chacun, ce peut être, par exemple : cicatrices émotionnelles, chocs post-traumatiques, rancœurs, culpabilités, hontes, peurs de tous ordres, phobies, anticipation, anxiété, positionnement dans le manque, dans la plainte, paranoïa, habitudes délétères, toxicités, autosabotages, perchage…


Toutes ces failles sont au niveau énergétique, dans nos structures, des espaces à travers lesquels nous pouvons nous illuminer ou sombrer.


Ce sont nos lieux de vulnérabilité.


En ces temps où l’angoisse humaine et le chaos s’amplifient dans l’inconscient collectif, il y a beaucoup de pression sur chacun et nous pouvons tous être impactés dans nos failles, à travers nos failles. C’est par là qu’il y a une « contagion de la peur ». Nous devons donc prendre grand soin de nos failles, en faire des atouts et pas des pièges…


Ces failles existent en chacun, et elles ne sont pas « mauvaises », à nier ou combattre – ce qui leur laisserait le pouvoir sur nous.


Ce qui me paraît important est de les connaître, de se connaître suffisamment pour capter où sont nos points faibles, nos zones « border line » par lesquelles nous risquons de perdre notre centrage et notre alignement.


En initiation, quand nous avons terminé une étape, nous sommes toujours mis face à nos failles, par le gardien du Seuil, avant de passer à une étape suivante de la Voie. Peut-être même pouvons-nous entrevoir que la faille constitue précisément la porte à franchir…


Quoi qu’il en soit, le gardien du Seuil se présente comme l’obstacle, l’histoire, l’obsession, le danger, le monstre qui se met en travers de la route et nous met à l’épreuve, nous demande de prouver que nous sommes prêt, de nous le prouver à nous-même, et nous demande d’éprouver la faille pour vérifier que nous sommes capables de la supporter avant d’aller « plus loin ».


J’attire aussi votre attention sur ce point précis : ne pas laisser la faille prendre le pouvoir sur votre positionnement : elle est un indicateur, une information sur un moment énergétique. Elle n’est pas vous ni votre vérité. Elle possède l’aspect d’une « tentatrice » qui influence votre vision du réel et veut que vous bossiez pour elle en lui offrant votre attention et votre croyance, voire vos actes si vous cédez à l’urgence ou à la provocation…


Que faire ? La proposition qui vient est l’Amour et la sublimation…


L’Amour comme énergie vitale, émanant de nos Cœurs et ramenant les êtres humains dans le grand flux de la vie, triomphant de la peur grâce à sa force, sa puissance d’engagement dans le moment, dans le présent de la vie.


Par rapport à cela, je vous propose de ne pas trop anticiper mais de vivre chaque instant pleinement… C’est ce que nous disent parfois ceux qui savent qu’ils vont mourir bientôt : soudain ils réalisent que chaque instant est précieux, vital, unique, essentiel, et qu’il importe de le vivre pleinement, avec soin et souci de sa qualité.

Que ce qui importe n’est pas la durée mais la qualité de la vie, et que cette qualité passe avant tout par le Cœur, l’Amour, le lien de fraternité nous unissant à tout le vivant, la communion.


Quand une faille s’ouvre en nous, permettre que notre Cœur l’accueille, l’accepte, l’accompagne et l’accorde jusqu’à ce qu’elle soit intégrée. Lui offrir l’émanation du Cœur, depuis la Présence silencieuse. Laisser circuler, respirer, réparer, emplir ou vider. Comprendre que la faille est une issue et qu’en cela elle est un atout, pour peu que nous l’apprivoisions et que nous restaurions depuis notre centre les portes qui nous permettent de l’ouvrir et la fermer. Elle représente l’épreuve qu’il nous appartient de traverser, et nous traversons depuis le choix d’un nouveau positionnement.


Il n’y a pas à ma connaissance actuelle, un positionnement unique qui vaille pour toutes les failles et pour toutes les situations, mais il y a des pistes qui peuvent être explorées : le renoncement à ce qui nous attachait (nos compromis, bénéfices secondaires, illusions) ; le feu de transmutation alchimique et la sublimation ; le lâcher-prise et le saut dans le vide intérieur ; le face-à-face avec la peur à l’origine de la faille ; la décision de devenir pleinement adulte et souverain…


Plus nous nous occupons de nos failles en amont, à l’intérieur, moins elles risquent de se manifester dans l’expérience matérielle extérieure.


Plus que jamais nous sommes invités à l’intégrité, au centrage, à la conscience élargie de ce qui se joue en nous et à la puissance de faire les choix qui nous honorent et honorent le Vivant.


Et vous, comment prenez-vous soin de vos failles ?









103 vues

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page