top of page

LES DEUX SABOTAGES


Dans nos empêchements internes, et notamment comme obstacles à notre connexion entre humain et divin, nous pouvons identifier deux grands types d’autosabotage : la RÉSISTANCE et la DISPERSION.

La résistance reflète le faux Yang. Elle s’exprime par des refus, des rigidités, du déni, du blocage. Elle génère de la tension et va au conflit, au rapport de forces.

La dispersion reflète le faux Yin. Elle s’exprime par la procrastination, les divertissements, la confusion, la distraction, les stratégies de fuite et d’évitement. Elle génère de l’impuissance, de la difficulté à réaliser ses projets et à s’impliquer dans sa propre expérience.

Ce sont des schémas réactifs, des « patterns » de comportement qui vont nous entraîner dans une chaîne de causes et conséquences, souvent inconsciemment.

En chacun il peut y avoir une tendance forte à un des deux types de schémas, mais chacun peut basculer dans l’un ou l’autre selon les situations et les circonstances.

Identifions quand notre expérience bascule dans ces schémas, afin de nous repositionner en conscience dans le fil du Cœur, la juste voie centrée qui unifie.

Pour rééquilibrer, les polarités seront utilisées en conscience pour neutraliser et réharmoniser. Par exemple : face à une résistance, lâcher prise ; face à une dispersion, focaliser.

C’est l’art d’harmoniser par la danse qui neutralise.

Si par exemple j’identifie en moi une attitude déséquilibrée, je choisis de favoriser un sous-personnage transgressif, transgressant cette attitude. Alors je neutralise, j’annule les charges et je bascule dans le champ global unifié (scalaire), en récupérant au passage l’énergie libérée et maintenant disponible.

FAIRE DANSER LE YIN ET LE YANG

L’œuvre d’humain divin liant l’expérience incarnée et l’Amour absolu est faite de Yin et Yang. Parfois elle se joue dans le Yin : l’abandon total à la Présence, vagues d’Amour déferlant et submergeant tout « le reste », réceptivité aux informations issues de l’Origine ; parfois elle se joue dans le fait d’assumer la responsabilité d’être acteur, créateur de l’expérience. Les deux coexistent sans conflit ni paradoxe ni rapport de forces. Ce sont différentes facettes, différents moments, différents aspects, tout aussi merveilleux et passionnants. Cela ne génère pas de chaos, il y a une continuité harmonique rendue possible par la mise en cohérence.

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page