top of page

Le respect – Prendre soin


Prendre soin, c’est veiller à favoriser l’harmonie. Depuis la Présence et le déploiement de l’énergie du Cœur, nous émanons des champs cohérents à travers lesquels circule l’Amour, la force primordiale qui soutient toute vie.

Prendre soin, c’est notamment : harmoniser, fluidifier, clarifier, simplifier, soutenir, veiller, nourrir, soigner, aider, accompagner, faciliter, écouter, être avec.

C’est une des fonctions principales de l’être humain, dans le cadre du pont entre les règnes.

Dans la synergie des 5 fréquences, « prendre soin » fait le lien entre la fréquence du Respect et la fréquence du Service à l’Œuvre commune.

Prendre soin se déroule en une spirale centrifuge, qui part du centre et évolue de l’intérieur vers l’extérieur, de la profondeur vers la surface.

En essence, nous sommes de l’Esprit venu vivre sur Terre une expérience dans la matière, à travers des structures impermanentes et limitées : nos corps et nos personnalités avec leurs pensées, émotions, sentiments. Dans le cadre de cette expérience à l’équilibre délicat, il nous est demandé de prendre soin de notre interface humaine et d’accompagner son évolution et son adaptation. Prendre soin de nous, de la qualité de ce que nous nous offrons, de ce que nous offrons au monde et de ce que nous recevons du monde.

PRENDRE SOIN DE SOI

Tout d’abord prendre soin de notre connexion essentielle, à la Présence divine qui nous anime. Le fait d’être entravé par des filtres limités/limitants ainsi que la vie superficielle, quotidienne avec toutes ses activités et ses divertissements, nous éloignent de notre connexion essentielle. Aussi nous devons consciemment ouvrir le canal depuis la part humaine, afin d’écouter et entendre la voix de l’Être que nous sommes réellement, qui nous anime depuis l’intérieur. Intuition, synchronicités, expériences extraordinaires, états modifiés de conscience, rêves, déploiement de la conscience supramentale, dialogue interne entre humain et divin : nous devons prendre soin de tout ce processus de reliance en lui offrant l’espace et le temps dans nos vies DE MANIÈRE PRIORITAIRE, alors que nous sommes souvent très sollicités par le « faire » et les nombreux divertissements et distractions qui nous dispersent et nous maintiennent dans le superficiel et la conscience limitée.

Prendre soin de soi, au niveau énergétique, consiste à s’ancrer dans la Terre/matière en reconnaissant et acceptant totalement le processus d’incarnation ; à se centrer dans le Cœur, lieu de notre singularité et de l’expression de la divinité à travers nous ; à s’aligner dans l’axe vertical, relié à la Terre et au Ciel, et laisser l’Amour circuler en nous, dans toutes les strates de notre structure, puis déborder au dehors par les axes horizontaux. Ainsi nous favorisons une aura saine, une bonne fluidité entre nos différentes strates et dans nos circuits énergétiques, et nous optimisons la possibilité de monter en fréquences et de nous adapter en permanence en gardant une cohérence et une clarté intérieures.

Pour prendre soin du niveau psychique, cultivons l’amour de soi, l’estime de soi, la confiance en soi, l’acceptation d’être à la fois humain et divin, l’appréciation et la reconnaissance de notre valeur, en tenant compte de nos limites et de nous offrir l’environnement qui nous convient le mieux. Comprenons les mécanismes pulsionnels inconscients et associons-les à ce qui nous anime véritablement, depuis l’Être essentiel.

Au niveau mental, ne nous surchargeons pas d’informations inutiles, anxiogènes, fausses et délétères, ne nous compliquons pas la vie. Détachons-nous, lâchons prise des velléités de contrôle et d’assurance tous risques. Nous vivons une époque de profonde mutation globale et le mental humain est en passe d’être complètement rénové, sur de nouvelles bases. Pour en prendre soin, mettons-le au service amoureux du Cœur, apprenons-lui à obéir à l’intelligence du Cœur.

Au niveau émotionnel, prendre soin consiste à accepter de vivre les émotions qui se présentent, de les traverser et d’être traversé par elles, puis de les laisser aller sans y rester accroché. Les émotions sont une grande richesse car elles développent d’innombrables nuances dans nos expériences, toutefois elles ne doivent pas dominer la psyché et s’y fixer sous forme de souffrance, de déceptions, de rancœur, de peurs. Nous devons les décharger sitôt qu’elles sont vécues. Cela est facilité en restant dans l’instant présent, sans se laisser systématiquement ramener aux mémoires du passé ni aux projections dans le futur.

Au niveau physique, écoutons et répondons aux besoins physiologiques : dépense d’énergie, ressourcement, repos, alimentation. Le corps exprime des besoins, des demandes à l’aide de symptômes et de signes. Écoutons-le, faisons-lui confiance pour qu’il maintienne la santé, laissons-nous guider par lui, il a sa propre intelligence qui demande à communiquer avec notre psyché pour que nous fassions les choix les meilleurs pour lui.

Pour favoriser l’homéostasie et les bons fonctionnements nerveux et hormonal, nous pouvons aider consciemment le Cœur dans son rôle de gardien des rythmes en intégrant la cohérence cardiaque par le très simple exercice proposé : 3 fois par jour, pendant 5 mn, respirer en inspirant 5 secondes par le nez, expirant 5 secondes par la bouche, depuis une attitude cohérente (gratitude, reconnaissance, émerveillement, joie), en visualisant éventuellement une onde régulière qui monte et qui descend.

PRENDRE SOIN DES AUTRES

Dans le cadre de la société humaine ordinaire, prendre soin commence par nous-même, puis lorsque nous avons de l’énergie et des ressources supplémentaires disponibles, nous pouvons aussi prendre soin de ce/ceux qui nous entourent, ce qui se passe dans la famille avec la parentalité notamment (et l’adoption d’animaux), mais aussi dans le cadre d’autres relations sociales : amitiés, professions d’aidants, soignants, bénévolat associatif, etc.

Prendre soin de l’autre consiste avant tout à être présent pour lui, avec lui, de sujet à sujet, depuis le Cœur émanant l’Amour.

Respectons et écoutons l’autre : les besoins, demandes, remarques qu’il formule à sa manière, concernant son espace, son énergie, sa relation avec nous. Acceptons d’ouvrir le cadre de la communication, même si cela n’est pas toujours confortable ou évident car chacun s’exprime depuis son propre cadre référentiel, avec son expérience et les réponses qu’il a données aux défis du vécu.

VIGILANCE RELATIONNELLE

Prendre soin d’autrui, depuis la Présence, n’est pas créer de la dépendance et de l’attachement, c’est accompagner l’autre / le semblable vers sa souveraineté, en offrant une émanation harmonisatrice par le Cœur.

Proscrivons l’agressivité envers autrui. Sachons nous défouler, nous décharger de nos tensions et répondons au besoin de dépenser le trop-plein énergétique. L’autre n’est pas un punching-ball, un souffre-douleur, un réceptacle des plaintes ou un bouc-émissaire.

Faisons du respect de notre interface individuelle un préalable : attention au syndrome sacrificiel de toujours « se faire passer après les autres » au détriment de son propre équilibre et de ses besoins. On ne peut pas aider les autres quand on n’est pas bien. Depuis l’équilibre et des ressources disponibles, nous pouvons aider les autres. Mais quand ce n’est pas le moment juste, nous devons le reconnaître et savoir, oser, apprécier de dire « non, ce n’est pas le moment pour moi, je ne suis pas disponible ». Si possible sans se justifier !

Regardons en nous ce qui nous incite à prendre soin d'un autre, cela vient-il toujours du Cœur ou avons-nous des motifs intéressés ? des peurs de ne pas être aimé ? des besoins de reconnaissance et de retours ? Juste observons et fluidifions, allégeons, apaisons.

Prendre soin n’est pas surprotéger les proches et les empêcher de vivre leurs expériences, quand bien même ils ont à passer des épreuves et des crises et quand bien même ils font des choix qui nous dérangent ou dont nous voyons qu’ils relèvent de pulsions de mort, par exemple. Le respect consiste à accepter l’entièreté de l’expérience de l’autre, ce qui est parfois compliqué lorsque nous sommes témoin de relations de violence et de domination, par exemple. Nous ne devons jamais oublier que chacun d’entre nous a son expérience unique à vivre, et que chacun d’entre nous est relié à l’Être essentiel, vit comme nous l’expérience de l’Esprit descendu dans un corps et une personnalité. Prendre soin consistera alors à être là, auprès de l’autre, en se rendant disponible et fiable pour lui, en étant un soutien proposant et témoignant, mais n’imposant jamais.

Comentarios


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page