top of page

LA PUISSANCE DE LA DOUCEUR





La fréquence de la Douceur est une énergie-information pulsée qui modifie les environnements, les situations et les structures physiques et psychiques de ceux qui l’accueillent.


Elle nous bascule dans une autre dimension de l’Être, où la Présence touche à la Grâce, où la Conscience bascule dans l’Un, où la Puissance opère comme harmonisation globale de l’expérience, honorant la fluidité, les lois et rythmes universels.


Elle correspond à une élévation et un déploiement vibratoires. Le passage, la bascule vers une nouvelle étape.


Elle est émanation directe de l’énergie Amour à travers nos Cœurs, et nous plonge dans le grand bain scalaire du vivant.


Nous ne sommes plus alors en manque d’énergie, nous sommes fondus dans l’énergie, nous nous reconnaissons comme énergie Une pulsant dans une signature vibratoire donnée. Nous sommes irrigués directement, par l’intérieur. C’est ce qui est symbolisé par la fontaine de Jouvence.



PUISSANCE HARMONISATRICE


Émergeant de la profondeur, émanant vers l’extérieur, la Douceur harmonise l’environnement dans lequel elle est vibrée.


La Douceur dissipe l’agitation et le bruit. Soutien fondamental et expression de la Paix intérieure, discrète, elle œuvre depuis la Présence silencieuse.


Elle est l’expression du Vrai Yin. Formidable puissance harmonisatrice depuis l’Être, sans intervention du Faire.


Elle est permise par l’absence de peur, et elle génère/favorise l’absence de peur.


Elle a une action tranquillisante, apaisante, qui hausse les vibrations de ce/ceux qu’elle rencontre.


Elle aide à résoudre les conflits, à détendre les situations, à dissoudre le stress. Bienfaisante, elle nous aide à accéder à l’espace du Cœur et de la disponibilité, de l’ouverture à l’expérience.



DOUCEUR ET FERMETÉ


La Douceur s’allie avec la fermeté, la Cohérence.


Ferme dans le sens d’aligné, cohérent, structuré, vertical, ancré, connecté.


Douceur sans fermeté : mollesse, faiblesse.

Fermeté sans douceur : dureté, rigidité, violence.


La Douceur signe la fin du combat. Les conflits se résolvent par la concorde (=avec le Cœur) : l’alignement sur le rythme du Cœur et l’acceptation de canaliser toute l’énergie dans la même direction (donnée par l’Un et reçue grâce à l’intuition).


Les conflits internes prédominent en l’absence (d’écoute) de la voix de l’Un, et dans la peur/le ressenti de la souffrance. Les fréquences précédentes (Intuition et Âme guérie) nous ont ainsi aidé à lâcher du lest.


En désactivant le programme guerrier, on ne dilapide plus notre énergie/puissance en se défoulant sur les autres ou en nous consumant intérieurement : l’énergie est constructive, créative, consacrée, dédiée à notre œuvre de vie.


La Douceur respecte les rythmes, elle est branchée sur le Cœur, chef d’orchestre des rythmes.



SOUTIEN AU VIVANT


La Douceur évoque l’énergie maternante. Pléiades, poussinière d’étoiles.


Le bain de Douceur est le bain du vivant, l’énergie maternante est offerte aux mères terriennes (animales et humaines) pour soutenir la vie. Symboles : énergie mariale, Vierge à l’enfant, Isis-Horus, Vierges noires.


La Douceur a été confiée aux mères pour viabiliser les jeunes êtres, pour leur permettre de vivre. Elle est l’énergie qui donne le goût de vivre, le désir de vivre et d’œuvrer.


Elle est la manière dont l’Amour se diffuse à travers nous, nous irrigue et se répand.


La conscience de l’unité de la vie est maintenue en toutes formes par la même force intrinsèque : l’Amour.


La fréquence de la Douceur révèle le Yin aimant, aimable, émanant l’Amour = l’énergie qui anime le vivant dans l’Univers.


La Douceur est enrobante et englobante, c’est une émanation de très haute fréquence qui apaise, nourrit, protège, réconforte, guérit.


C’est la trame interne du Vrai Yin. La souplesse exempte de peur.


IMPOSTURE SOCIALE


Socialement, dans les clichés du paradigme de prédation, la douceur est interdite aux hommes, au masculin (archétype contraire de Mars, du guerrier) et déléguée aux femmes-objets, potiches et passives (dans le genre « sois belle et tais-toi »).


Est véhiculée l’idée que la puissance est incompatible avec la douceur, que la douceur est synonyme de faiblesse et de soumission.


C’est un méga leurre posé devant notre conscience, afin que nous n’accédions pas à l’infinie Puissance de la Douceur.


La Douceur n’est ni mollesse par crainte ou paresse, ni faiblesse par peur ou soumission, ni mièvrerie hypocrite. Elle est l’expression de l’Amour à travers nous.


Les personnes peuvent goûter la douceur à travers des sensations, des impressions, des souvenirs, elles sont alors en réceptivité, mais rares sont les êtres conscients que la Douceur est l’émanation directe de l’Amour dans nos Cœurs, que nous sommes émetteurs-récepteurs de Douceur, qu’elle est notre plus belle offrande/œuvre au monde et à notre expérience.


En réalité, la Douceur est la plus grande FORCE de l’Univers, celle qui permet la vie et la circulation optimale de l’énergie Amour.


Cette fréquence autorise, réhabilite la Douceur comme force intrinsèque primordiale.


RECOUVREMENT DE LA VÉRITABLE PUISSANCE


En Silence, les Cœurs déployés, on dépasse le filtre astral de la prédation et on accède à un autre niveau d’expérience humaine. La Douceur est une possibilité offerte à nous tous, en nous, comme révélation de l’Être qui n’a plus besoin de se cacher-masquer ou de se faire embarquer dans des stratégies guerrières.


Délestage psychique, allègement, clarification, désencombrement, simplification. Bienveillance, tolérance (acceptation de l’altérité, des différences et singularités même hors de notre résonance), résilience, adaptabilité grâce à la fluidité et au lâcher-prise (de ses intérêts personnels au premier plan). Dissolution du stress, de l’inquiétude, de l’agressivité. Vertu calmant les nerfs, apaisante et aidant à retrouver/garder le centre.


Une immense sérénité intérieure se déploie.


Tout intérêt pour « vaincre » disparaît. Dans le changement de référentiel, ce qui est maintenant central et prioritaire est la connexion interne, l’accès à l’énergie-info en dedans, sa bonne circulation puis sa diffusion au dehors. La structure change de forme, de géométrie, de modèle.


Les conflits préexistants y sont vus mais perdent leur importance, leur centralité, leurs substance. Ils se dissolvent par la puissance de la Douceur émanée.


Ce qui compte maintenant n’est pas d’avoir raison ni de départager les torts, mais la qualité de la vibration expérimentée.


L’expérience se centre dans le Cœur, qui est reconnu comme le chef d’orchestre véritable. Notre civilisation, société, conditionnement, histoire nous a sortis du Cœur. Nous y retournons grâce à la Douceur.


La fréquence de la Douceur est une porte vers l’état de grâce.


L’ÉTAT DE GRÂCE ET L’ADN MITOCHONDRIAL


La Douceur est la manière avec laquelle nous émanons l’Amour, par nos Cœurs apaisés, présents et disponibles.


En Grâce, nous sommes vibrant dans l’espace du Cœur qui pulse.


Nous nous régénérons, nous nous élevons, nous évoluons par ce bain d’Amour que nous sommes et que nous reconnaissons enfin.


Cet état de grâce, ce précieux Silence, participe à restaurer le génome mitochondrial, ce cercle d’ADN transmis par la lignée maternelle et qui nous fournit l’énergie vitale pour faire vivre notre corps.


Ce cercle a été fragmenté au fil des âges et des vicissitudes de l’expérience terrestre, ce qui a contribué à nous plonger dans la prédation, c’est-à-dire la lutte pour capter de l’énergie à l’extérieur, car nous ne disposions plus de l’énergie inépuisable en dedans. (article sur l’ADN mitochondrial ici)


Les changements de fréquences qui opèrent sur Terre actuellement, nos reconnexions à l’Unité et nos états vibratoires élevés nous permettent de réparer et régénérer ce cercle afin de retrouver l’accès à l’énergie illimitée en nous.


Plus nous accédons aux états de grâce, de cohérence et d’expansion de l’Amour à travers nos Cœurs, plus nous activons nos potentiels et nos ressources internes d’accès à l’énergie.


Quand nous parvenons à restaurer l’intégrité et l’intégralité de ce cercle au cœur de la mitochondrie, nous nous relions directement à l’énergie unifiée, au champ scalaire : nos tores se déploient enfin débridés et nous incarnons la fontaine de Jouvence.


Tout est lié et se rejoint : quand l’énergie est inépuisable du fait de notre reconnaissance d’être nourri à la Source, et que les lignes ne sont plus des frontières fermées mais des espaces de rencontre, de connexion dans l’Un, la guerre perd sa raison d’être, le système de prédation n’a plus de sens ni de fondement.


Ainsi la Douceur est une de nos ressources les plus précieuses, à vibrer sans modération !

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page