top of page

L'espace imaginal


L’espace imaginal est un espace intérieur intermédiaire, entre l’expérience transitoire, matérielle, extérieure, de surface, et l’expérience éternelle, lumineuse, intérieure, profonde.

L’imaginal peut être compris comme une attitude ou un état d’esprit. Il est un espace intérieur à l’état de germe, qui se développe, comme tout circuit, par la pratique. En s’installant dans l’imaginal, en s’habituant à y passer du temps, on crée un nouvel espace intérieur, un nouveau circuit qui ne dépend pas des formes extérieures. Ainsi on développe à l’intérieur de soi de nouvelles capacités.

L’imaginal est la réunion des deux hémisphères cérébraux, des deux logiques rationnelles et intuitives rassemblées au centre en une conscience plus évoluée, synthétique et puissante. Espace d’unification, il comprend et s’adresse à toutes nos parts. L’espace imaginal unifie la raison et l’intuition ; le rationnel et le symbolique ; le conscient et l’inconscient ; l’inné, l’acquis et l’inspiré ; le sensoriel, le mental et l’émotionnel. Il est l’espace unifié, central et innovant, de la synthèse.

L’imaginal est ce lieu où l’intelligence unifie ce qui apparaît incompatible, qui admet la simultanéité des réalités multiples et parfois contradictoires. On peut y percevoir différentes réalités que l'on expérimente simultanément, et aussi y admettre différents points de vue simultanés sur une même expérience. On peut y vivre, y voir et y comprendre les différents points de vue, qui se superposent parfois comme s’ils étaient contradictoires, et cela permet de s’ouvrir, d’élargir sa conscience à la compréhension que la Vérité globale est incommensurable et hors de la portée de sa conscience limitée. Cet espace est une entrée vers la conscience multidimensionnelle.

L’imaginal est aussi ce lieu de la trame où l'on peut agir sur le monde grâce à l’intelligence et l’imagination créatrice. C’est un temps de pouvoir, un espace-temps de réception d’informations depuis l’intérieur et un espace qui permet de clarifier les rapports entre l’intérieur et l’extérieur car il prend le relais de la personnalité qui, elle, est soumise aux conditions extérieures. Espace hors du temps présent, il permet de prendre du recul et d’agir sur le temps linéaire, passé, présent et futur, depuis un autre espace. C’est un état intermédiaire de la conscience, où l'on se positionne depuis une zone de neutralité ou point-zéro.

La position de l’observateur intérieur est une sous-position de l’imaginal. Mais l’imaginal n’est pas seulement un espace passif d’observation. Il est aussi un espace agissant, duquel les projets, pour peu qu’ils conviennent à l’harmonie universelle, peuvent se tramer dans l’invisible avant de trouver leur réalisation dans le monde matériel.

L’imaginal est le lieu des canalisations, cet état de conscience qui permet de capter et de retranscrire des vérités issues d’un autre champ que le champ réduit ordinaire de celui qui canalise.

Tant qu’il n’est pas bien développé, l’imaginal est très soumis aux filtres, aux croyances et aux limitations de la personnalité. Il importe de développer l’imaginal depuis ton plus haut degré de conscience actuel, afin de l’orienter vers les domaines de la Lumière, du Divin, de l’Amour, et pas vers les domaines du bas-astral et l’influence des égrégores de prédation.

Pour développer l’imaginal correctement, un bon état d’esprit est nécessaire. Rechercher toujours le Bien, ce qui unifie et intègre le Bon, le Beau et le Juste.

Ne prétends pas être ce que tu n’es pas.

Assume d’être ce que tu es.

Ce que tu es, ton Cœur le sait.

Permets à lui seul de guider tes pas.

Cette phrase permet de s’orienter vers la clarté.

Dans l’espace imaginal, on peut accéder à des informations qui sont d’ordinaire interdites, ou en tout cas, voilées. Elles deviennent accessibles et ainsi l'on n’a plus besoin de médiation extérieure, on a accès à toute l’information nécessaire, pour peu que l'on soit relié correctement à la Présence divine et aligné sur l’Harmonie. Si on va dans l’espace imaginal sans être aligné sur l’Harmonie, on trouvera aussi un espace de pouvoir ; c’est ainsi qu’agissent par exemple les mages noirs, eux aussi partent de leur espace imaginal, mais alors, cet imaginal-là ne va pas servir à la même chose. Il ne va pas servir les mêmes maîtres.

Pour clarifier qu’est-ce qu’être un canal, qu’est-ce qu’être en canal : depuis l’espace imaginal, on ouvre la réception et l’émission d’informations en permettant que le flux ne soit pas contrôlé par la personnalité mais qu’il coule directement comme dans un tuyau vide. C’est très important à comprendre et à respecter pour que la canalisation soit de qualité. Ce qui est canalisé n’est jamais extérieur à soi, l’accès vient toujours depuis l’intérieur et quand on canalise, on ne canalise pas une force/conscience extérieure à soi, on canalise des informations provenant d’un champ de conscience au-delà de l’interface humaine mais par l’intérieur, par des parts de l’Être ; le même Être que celui qui nous anime. On se relie au champ de conscience et l’information peut venir jusqu’au canal. Cela se passe dans l’imaginal. Ce n’est pas une soumission à quelque chose d’extérieur.

Voici un exemple. Quand on canalise l’archange Michael, Michael n’est pas une personne, un être individuel, un individu. L’individualité est le propre de l’expérience humaine. L’Archange Michael est un champ de conscience, un champ de forces, un champ vibratoire très précis, avec ses caractéristiques informationnelles et ses capacités de puissance, auquel on peut se relier en connectant la part de l’Être multidimensionnel dont on fait partie qui se trouve dans ce champ. Jamais on ne se connectera à un guerrier ailé en costume. Cela est un artifice, un symbole pour aider la conscience humaine à visualiser un interlocuteur, ce n’est pas la Vérité. On se le représente ainsi pour nous aider à nous relier à lui.

L’Être multidimensionnel dont nous faisons partie est partout dans ce que nous pouvons imaginer. Tout ce qu'on peut imaginer, on peut s’y rendre par l’imaginal, et se connecter à ces différents plans, absolument tout, les pires comme les meilleurs.

L’imaginal est un espace collectif, l’individu en tant que personne n’est déjà plus. Quand on œuvre depuis l’imaginal, on est au Service du Tout, du collectif, du “nous” qui est plus que “je”.

Comentarios


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page