top of page

L’APPEL DU PRINTEMPS




À l’orée de l’équinoxe de printemps, voici l’heure pour nous toutes et tous de nous exposer au renouveau, de nous diriger vers l’extérieur, dans le mouvement de la Vie, vers les expériences multiples et surprenantes qui tissent le fil précieux de notre existence sur cette Terre. Cela est inséré dans le flux des rythmes solaires et terrestres, dans le cycle des saisons et de l’alternance des temps de jour et des temps de nuit. Certaines saisons favorisent le repli, le recul, l’intériorité, d’autres saisons sont le temps de l’expansion vers le monde, de sortir et d’oser vivre une vie tissée non pas de contrôles projectifs mais d’imprévus, de défis et de mise en œuvre de nos ressources et talents à l’aune des situations rencontrées grâce à notre mouvement vers l’extérieur.


Comment vous sentez-vous avec ça, aujourd’hui ? Est-ce ok de vous lancer dans le grand bain des rencontres nouvelles, des expériences inédites, des situations « hors des clous » ?


Les restrictions de liberté ont mis des bâtons dans les roues de nombreuses initiatives officielles.


Il nous reste soit à attendre en espérant que ces libertés soient restituées – peut-être, un jour, et à quel prix ? –, soit à impulser de nouvelles manières d’être ensemble, de nous retrouver et de vivre la vie, hors des cadres anciens qui n’autorisent plus même le fait de se retrouver simplement pour partager quelque moment que ce soit…


Je vous avais partagé l’automne dernier un texte sur l’hypnose collective instaurée par la propagande médiatique ignoble distillant la peur ; depuis nous avons dû faire face à la « guerre d’usure » tentant de nous conditionner dans de nouvelles habitudes basées sur la méfiance de « l’autre », la crainte de la contagion, d’être contaminé, l’absence de tout bon sens relatif à l’immunité, visant à la résignation des êtres humains à accepter tout et n’importe quoi, sans même rien négocier de leur sort…


De mon point de vue, la situation que nous vivons mondialement est la transition de l’ancien paradigme vers le nouveau.


L’ancien paradigme capitaliste, prédateur et cynique est arrivé à son terme dans les conditions qui étaient vécues. Il doit donc céder la place à une nouvelle société.


Tout l’enjeu est là.


Les dirigeants actuels (les élites) le savent et se préparent à abandonner ce vieux paradigme pour passer à un niveau encore plus inhumain : transhumanisme, robots, intelligence artificielle, contrôle généralisé des êtres humains, exploitation de toutes les ressources vivantes et concentration encore plus grande des richesses dans les mains de quelques-uns. C’est un scénario sombre mais qui n’est pas le mien. C’est celui de la pulsion de mort et il n’est pas viable par essence.


En ces temps qui nous demandent de nous positionner à chaque instant, nous pouvons être mis face à nos failles : ces endroits cristallisés, souffrants, vulnérables, ces situations qui n’ont pas été résolues et où dans le passé nous avons choisi le repli, la carapace, la fermeture, pour nous protéger, faire cesser l’insupportable et honorer notre intégrité. Ceci peut venir nous chatouiller fort en ce moment, par la « repasse » expérientielle de ces vieilles situations : nous sommes face à une occasion d’une réponse nouvelle à ces anciens « problèmes » afin de nous en délester complètement pour enfin être libres du passé. La faille si elle se présente nous met clairement face à ce triple choix : pulsion de survie, pulsion de mort ou pulsion de vie ?


Pour la pulsion de vie, le nouveau paradigme consiste à l’horizontalité, la résilience écologique, l’entraide humaine, le respect de tous les règnes terrestres, la liberté et la responsabilité individuelles et l’organisation sociale en cercles fondés sur la décision consensuelle. Cela n’est pas plus utopique que le transhumanisme ! C’est juste que les dirigeants actuels disposent de moyens de propagande supérieurs pour tenter de faire croire à leur vision du monde qu’ils présentent comme inéluctable.


Mais en dessous, dans « la vraie vie », la vague grandit silencieuse ou presque, la lame de fond se constitue regroupant les initiatives, les propositions, les positionnements d’êtres humains debout prêts à vivre leur souveraineté, leur responsabilité, le fait d’être adultes et d’honorer la merveilleuse chance qui est d’être EN VIE !


Nous sommes là, vivants, vibrant, debout !


Nous ne sommes pas des moutons, nous ne sommes pas des statistiques, nous ne sommes pas des cobayes, nous ne sommes pas des irresponsables et nous ne sommes pas influençables aux campagnes de culpabilisation et d’infantilisation.


Ce monde n’appartient pas aux élites ni aux experts, on veut vivre, pas survivre !


Nous sommes suffisamment sains et éclairés pour faire valoir notre responsabilité individuelle et collective et nous proclamons notre liberté inaliénable de vivre, circuler, nous rassembler et œuvrer ensemble.


Ne restons pas isolés, que ce soit derrière les murs de nos domiciles ou de nos écrans. Nous sommes venus vivre une vie terrestre, incarnée, faite d’explorations hors des sentiers battus et qui ose et kiffe de prendre des risques !


Viva la vida ! Que la joie trace notre chemin !




79 vues

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page