top of page

ÉPREUVE DE LA SAINTE COLÈRE


En cet étrange printemps, plusieurs épreuves de type initiatique se dressent face à nous comme autant de portails à franchir afin de nous libérer de ce qui ne nous convient plus, de nous délester et de nous affranchir de l’ancien système obsolète, pour créer les bases et fondations du nouveau paradigme à venir.

Pour certains d’entre nous, la colère est une épreuve puissante liée au FEU et à l’alchimie intérieure.

La colère est d’abord une forte émotion en réaction, en conséquence d’une situation qu’on a l’impression de subir.

La contrainte de l’enfermement, de l’emprisonnement dans nos cellules privées, crée une frustration qui s’accumule chaque jour davantage. L’être humain est de nature sociale et relationnelle ; l’enfermer constitue un crime contre lui.

La colère naît de ressentis et visions d’injustice, d’injustesse, d’abus de pouvoir, d’impression d’impuissance et de ne pas être respecté ni entendu.

Elle peut s’exprimer de manière violente : agressivité, impatience, haine, rage, jalousie, rancœur, crise furieuse.

Dans sa forme brute, si elle sort en se défoulant, se déchargeant contre autrui ou contre soi-même, elle sert le chaos, la pulsion de mort et ne construit rien, elle est stérile et inefficace, et se reproduira telle quelle car n’aura rien résolu.

De manière ordinaire, lorsqu’on sent une colère monter, on peut la décharger en surjouant l’émotion afin de l’exprimer et la libérer, en criant, pleurant, tapant sur des objets appropriés, trépignant, riant. Cela permet au corps de se soulager, au système nerveux de ne pas se surcharger de stress ni de tensions, et de ne pas intérioriser de charge destructrice de manière inconsciente. Toutefois, là encore, nous aurons géré les conséquences de la colère en réactivité, mais sans remonter jusqu’à la cause, et sans la transformer de manière adéquate.

***************************************

Dans un cadre évolutionnaire, toute expérience, toute situation est une occasion d’évolution et d’intégration profonde des informations, énergies et forces qui circulent à travers nous.

La colère est alors considérée comme une force à neutraliser, maîtriser et canaliser.

La colère est traditionnellement associée à l’organe du foie. Dans ma compréhension elle nous révèle que nous nous sentons impuissant, et nous invite à retrouver la foi en notre puissance.

Dans le processus, commençons par canaliser la colère vers l’intérieur et dirigeons-la pour clarifier notre Conscience. Plutôt que de désigner un coupable à l’extérieur, laissons-la entrer dans notre psyché depuis l’énergie du feu éclairant auquel elle est associée.

Activons les 3 chakras supérieurs pour accueillir cette mise en lumière : le chakra coronal pour l’authenticité, le chakra du 3e œil pour la vérité et le chakra de la gorge pour nous libérer de l’héritage et exprimer ce qui veut se dire en nous.

En nous détachant de la polarité émotionnelle, de la culpabilité et du jugement sur le bien et le mal, demandons-lui de dévoiler nos zones de compromis, de connivence, de collusion, de corruption, d’accords tacites avec l’injustesse. Tout ce qui nous attache et nous enferme dans ce système, tout ce qui nous lie à lui, nos petits arrangements, nos zones de confort. Accueillons toutes ces révélations dans une boule que nous créons au niveau du chakra de la gorge.

Ensuite, positionnons-nous dans le Cœur, alignons-nous, élevons nos fréquences et allumons le feu alchimique qui réside en ce foyer.

Depuis la Présence dans le Cœur, laissons le feu s’élever jusqu’à la boule située devant le chakra de la gorge et brûlons ces pactes en permettant au feu transmutateur de les réduire en cendres. Laissons le processus se dérouler aussi longtemps que surgissent des révélations internes jusqu’à la conscience.

Permettons au feu de la colère de rectifier en nous, de nous redresser, de restaurer notre intégrité, notre intégralité, notre honnêteté et notre propre justesse.

Quand ceci est fait, la colère est raffinée par le feu, elle peut maintenant nous servir.

Nous la faisons alors descendre jusqu’aux 3 chakras inférieurs : le plexus solaire siège de la force, le chakra sacré siège de la joie, le chakra racine siège de la confiance.

Laissons l’énergie du feu raffiné circuler et s’intégrer dans ces zones. Elle vient restaurer notre puissance, notre pouvoir-de.

Le véritable Yang s’affirme en nous, nous pouvons alors nous positionner, exprimer notre consentement, nos limites, nos « oui », « non », « stop ». Nous nous alignons sur la fréquence du respect.

Laissons le processus continuer d’œuvrer aussi profondément que possible. L’absorption de l’énergie et l’intégration profonde constituent notre réservoir de force disponible, de puissance pour assumer notre souveraineté d’être libre, responsable, capable et fiable.

Nous passons alors dans le plan causal, ne subissant plus les circonstances mais en déterminant la qualité de notre expérience et en choisissant d’accueillir, d’accepter, d’accompagner et d’accorder ce qui se présente depuis la clarté de la Conscience, la paix de la Présence et la confiance de la Puissance.

Nous pouvons pratiquer ce processus aussi souvent que nécessaire, potentiellement plusieurs occasions se présenteront à nous pour transmuter ces prochains temps…

Ainsi nous ne sommes plus les jouets de la colère, manipulables et chaotiques, mais nous intégrons comment canaliser les forces profondes pour œuvrer à notre évolution.

댓글


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page