top of page

ANNEAU DE PHOTONS SCALAIRES – ALCYONE

CONNEXION EN COURS

Chers amis, nous arrivons à un moment-clé pour le système solaire et les formes de la vie qui y évoluent.

Dans son cheminement cosmique orbital, le système solaire est entré dans l’influence de l’anneau de photons scalaires d’Alcyone (le principal Soleil des Pléiades, considéré aussi comme le Soleil central galactique), qu’il traverse périodiquement (dans son cycle de 25920 ans), et qui modifie considérablement les énergies-informations déterminant les équilibres de la vie, et notamment sur Terre dans notre bande de fréquences permettant l’expérience matérialisée carbonée.

Voici les informations que je peux vous retransmettre pour l’instant. Toute la vie dans notre univers est régie par les énergies-informations du champ unitaire, du champ scalaire spiralé. Sur Terre ce champ était filtré et biaisé par un sous-champ duel polarisé, manifesté à travers le champ électromagnétique gravitationnel axé sur les pôles Nord et Sud.

Actuellement de grandes impulsions modifient ces équilibres, ce que mesurent les appareils de la Nasa. Je vous propose l’ébauche d’une vision globale du processus, et l’explication de différents cycles.

MINIMUM SOLAIRE

Le Soleil est animé d’un petit cycle de 11 ans, durant lequel il passe d’une intense activité, mesurée par les tâches solaires, les éruptions et les éjections de masse coronale vers les planètes qui constituent son système (période Yang, active), à une activité réduite durant lequel son bouclier s’affaiblit, et où il reçoit à son tour les informations provenant d’autres espaces du cosmos (période Yin, réceptive). Actuellement, en avril 2020, nous sommes au minimum solaire. Cela signifie que c’est le temps où le Soleil reçoit le plus de nouvelles énergies-informations cosmiques, qui vont le réactualiser et le faire évoluer.

RÉSONANCES DE LA FRÉQUENCE DE SCHUMANN

La fréquence de Schumann est l’indice de l’activité électrique entre la Terre et l’ionosphère, elle est basée sur 7,8 Hz. Cette fréquence se déploie – selon les rythmes des interactions entre la Terre et les autres astres du système solaire, et parfois depuis d’autres astres plus lointains – en harmoniques et amplitudes qui varient. Ces dernières années les amplitudes ont énormément augmenté tant en niveau des Hertz, qu’en durée de pics. La fréquence de Schumann est corrélée avec les fréquences des cerveaux humains, et nous sommes soumis à ses modifications instantanément, au fur et à mesure des variations, même si nous ne le percevons pas toujours de manière sensible. Les Hertz mesurent les ondes sinusoïdales électromagnétiques. Quand les mesures en Hertz augmentent, cela signifie que les fréquences accélèrent et modifient nos états mentaux, cérébraux. Cela correspond à la hausse des taux vibratoires de la Terre et de la vie qui y évolue, ainsi qu’à son amplification multidimensionnelle. C’est-à-dire que nous sommes simultanément dans les différentes fréquences sinusoïdales, maintenant l’ancrage, la base à 7,8 Hz, et élargissant l’amplitude et les harmoniques.

CHAMP ÉLECTROMAGNÉTIQUE TERRESTRE

Contractions, fissures et décharges ; déplacement et bascule des pôles en cours.

La Terre est soumise à la force gravitationnelle de son noyau et au champ électromagnétique qui crée un bouclier nous isolant des informations cosmiques. Cela nous maintient dans le système polarisé duel et dans la forme carbonée correspondant à la gravitation.

Périodiquement, les pôles magnétiques se déplacent, des anomalies se produisent dans le bouclier constitué des lignes de champ électromagnétique, et cela va parfois jusqu’au basculement des pôles, un retournement de la structure énergétique terrestre dont les géologues estiment qu’elles se produit une fois tous les 100 000 ans environ. Ce basculement des pôles est anticipé depuis plusieurs années, et semble s’accélérer avec le déplacement du pôle Nord magnétique (passé du Canada vers la Sibérie avec une vitesse en accélération ces dernières décennies).

INTENSIFICATION

DES PHÉNOMÈNES

CES DERNIERS JOURS

Ces derniers jours, nous avons une conjonction des phénomènes étranges, anormaux ou nouveaux relevés par les instruments de mesure :

Minimum solaire en avril 2020 = réceptivité maximale aux infos cosmiques + peu d’énergie-information propulsée vers la Terre.

Retournement la semaine du 8-9-10-11 avril : pendant quelques jours les mesures de l’intensité et du sens des vents solaires influençant la Terre ont présenté un phénomène normalement impossible : les vents provenaient du sens opposé au Soleil ! Cela signifie que les instruments de mesure ont capté une autre source d’énergie-information entrant dans le système terrestre, ce qui a perturbé énormément les lignes de champ électromagnétique. De plus les mesures ont montré que ces vents nouveaux présentaient une forme spiralée et non rectiligne. Depuis les instruments de mesure révèlent des comportements anormaux des lignes de champs.

Intensification des pics des résonances de la fréquence de Schumann, avec des hauteurs à 110 Hz, ce qui semblait impossible ! et pourtant nous les supportons, nous nous adaptons en temps réel à tous ces changements.

*****************

Pour élargir la perspective et comprendre ce qui se passe du point de vue micro et macro…

DIFFÉRENCE ENTRE TACHYONS

ET NEUTRINOS

Les TACHYONS sont des impulsions de force indifférenciée : la projection première, source des ondes-particules. (voir le précédent texte sur les tachyons).

On peut faire un parallèle avec les cellules-souches des organismes ou les microzymas : un tachyon peut générer toutes formes comme une cellule souche va générer des cellules spéciales différenciées, ou comme les microzymas vont s’agglomérer pour constituer la forme adaptée à l’information qu’ils reçoivent.

Les cellules souches (indifférenciées) peuvent se régénérer, se multiplier et se diviser en structures différenciées. Les microzymas forment la source, le support originel du tissu cellulaire, des briques de l’organisme.

La cellule-souche issue des microzymas comme le tachyon ont l’information générale permettant de créer toutes les formes, à la différence bien sûr que le tachyon est à la base de toutes des formes de notre univers, et les microzymas puis la cellule-souche à la base de toutes les formes d’un organisme « fermé ».

Mais… notre univers ne serait-il pas « fermé » aussi ?

Les NEUTRINOS associés aux ondes scalaires sont notre bain harmonique, notre trame vitale, notre champ unifié. Ils sont la symphonie de l’univers. (Voir le précédent texte sur le champ scalaire).

Les neutrinos sont générés après les tachyons, ils ont une forme et une fonction précise de mise en lien vital, de résonateur harmonique. Les neutrinos sont générés par les astres principalement, par les échanges des gaz en fusion, mais aussi par tous les êtres vivants et par la neutralisation d’ondes sinusoïdales de phase opposée et fréquence similaire.

Les neutrinos comme les tachyons sont « partout », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas localisés dans un ailleurs inaccessible. Toutefois leur concentration et leur accessibilité directe varient.

Nous pouvons, lorsque notre configuration énergétique et notre positionnement nous le permettent, nous brancher consciemment sur ces ondes-particules et ainsi activer/accentuer/accompagner leur œuvre en nous et à travers nous.

Quelle est la différence d’actions entre les tachyons et les neutrinos ?

Les tachyons nous relient à la Source indifférenciée, à l’Origine et à la Force, la puissance de vie.

Les neutrinos/ondes scalaires longitudinales nous relient au champ scalaire, dit aussi champ unifié = trame harmonique du vivant, et aussi au champ d’information élargie, c’est-à-dire la conscience globale, le plan de la connaissance.

INFLUENCE DES PLÉIADES

SUR LES FORMES DU VIVANT

Les Pléiades sont une poussinière d’étoiles.

Qu’est-ce que cela implique ? Qu’il y a là-bas une énorme concentration de tachyons et de neutrinos.

Tachyons pour envoyer la force originelle nécessaire à la création des mondes (chaque nouvelle étoile crée un nouvel environnement et une nouvelle expérience).

Neutrinos pour fournir le bain harmonique viable, avec les infos nécessaires (une infinie de formes différentes possibles) à l’élaboration d’un système global.

L’univers ne répète rien, c’est une de ses lois fondamentales.

Les Pléiades sont le lieu d’élaboration du nouveau, c’est leur rôle dans la galaxie. Elles constituent la zone de l’évolution.

Le système solaire dans son trajet cyclique cosmique entre en ce moment dans l’influence du système des Pléiades par la « traversée de l’anneau de photons scalaires », aussi appelé anneau d’Alcyone. Lors du passage des systèmes stellaires dans cet anneau, la vie est reconfigurée, adaptée à de nouvelles trames d’expériences. (lire le texte sur les matrices christiques).

Les photons, c’est la lumière. Que sont les PHOTONS SCALAIRES ?

Ils diffèrent des photons électromagnétiques bipolaires visibles par nos yeux de chair, on peut les appeler « lumière de lumière ».

Avec nos filtres cérébraux et sensoriels bipolaires, nous voyons seulement la lumière bipolaire, mais celle-ci est juste une strate, une couche, une expression partielle de la lumière réelle (lumière de lumière).

Les photons scalaires sont unitaires et peuvent être perçus sous forme de flashs intenses, avec une forme trinitaire qui tourne, tel qu’on peut se représenter un triskel ou un triquètre. Ils nous donnent l’information du NEUF, du 9, du point-zéro.

Ils occasionnent une mutation globale de tous les astres avec leurs systèmes propres.

Ils préservent le vivant, mais modifient les formes expérimentées.

Les photons scalaires composant l’anneau cosmique génèrent des réactions électriques dans notre champ électromagnétique binaire terrestre, modifient la structure de la Terre et ses équilibres élémentaires et atomiques.

********************

Nous commençons à sentir l’influence de l’entrée dans l’anneau de photons, et nous expérimentons l’évolution en direct, depuis la forme incarnée vivante.

Ceci est une chance énorme ! Vivre l’évolution en Conscience, Présence, Puissance, est une bénédiction et un Grand Œuvre.

C’est aussi une nouvelle naissance de la Terre et de tous ses habitants des différents règnes et des différentes bandes de fréquences, avec l’épreuve des contractions de l’accouchement, aussi les sages-femmes et sages-hommes sont appelés à accompagner ce processus depuis leur connexion essentielle à l’Origine, leur foi et leur dévouement.

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page