top of page

Le leurre de la Lune


Présente sur Terre, pas dans la Lune !

Dans ma résonance intérieure, l’astre relié au féminin est la Terre, le vivant, le fertile, le mouvement, la matière animée. La Terre est une planète exceptionnelle, où grâce à une synergie d'éléments et un Amour incommensurable, la vie se déploie dans des formes matérielles diverses et sans cesse changeantes. Dans notre expérience nous sommes de chair, d'os et d'esprit, de matière et de lumière. La Terre correspond au féminin ancré, puissant et d'accord pour l'expérience incarnée…

Dans la dimension cosmique, la complétude entre le féminin et le masculin est symbolisée par la Terre et le Soleil. Le Soleil est l'Information créatrice qui impulse la Vie. La Terre est la Vie projetée dans la matière, les formes, la création, le mouvement.

Il y a interactions entre eux, et pas une simple interaction gravitationnelle. Il y a de multiples interactions d'informations électromagnétiques, chimiques, à travers lesquelles se diffusent de multiples formes de conscience et de possibilités pour la vie. C'est une interaction fertile, dynamique, et c'est elle qui nous anime.

L’égrégore lunaire est un dérivatif

La Lune est un satellite stérile maintenu par la loi gravitationnelle, qui ne recèle pas de vie. Certes elle est un repère dans la nuit qui accompagne les êtres humains depuis longtemps grâce à ses cycles observables et qui permettent une mesure du temps ; elle est magnifique et j'adore la contempler, et prendre des bains de lune. Mais elle n'est pas porteuse de vie. La Lune interfère avec les marées, avec les cycles du règne végétal et le corps émotionnel humain par l’influence gravitationnelle qu’elle exerce sur certains fluides.

L'égrégore lunaire est un leurre qui sépare les femmes de la réalité de leur correspondance vibratoire, et qui les coupe de leur puissance de vie. Quand les femmes croient qu’elles résonnent essentiellement et principalement avec cet astre, elles se détournent de leur vitalité, de leurs potentiels d’harmonisatrices et se maintiennent dans le champ astral duel. D'après ce que j'en comprends actuellement, le mythe de la Lune comme astre principal lié au féminin est une diversion moderne. Diversion dans le sens d'entraîner les personnes ailleurs que là où est leur véritable place et pouvoir. Elle résonne lorsque l'on considère le féminin depuis une place réduite d'ombre, de victime, de blessure.

Il se trouve beaucoup de textes, de points de vue, de rendez-vous, qui sont relatifs à la Lune et lui prêtent beaucoup d'influence sur nos vies. Cela m'apparaît comme une vaste escroquerie, une illusion collective, un égrégore non aligné, un dérivatif involutif.

Le pouvoir est en nous

Nous vivons reliés à des égrégores, des formes-pensées collectives auxquelles nous apportons de l’énergie par nos croyances, nos intentions, notre attention et nos vibrations. Quand nous nous y relions, ils se nourrissent de nous et nous influencent, aussi il importe d’exercer son discernement et d’être bien centré avant de choisir de se relier à un égrégore, notamment dans le domaine spirituel, où l’une des étapes importantes de l’évolution de la conscience consiste à trouver la vérité à l’intérieur de soi, et pas apportée par du savoir ou des croyances extérieures.

On peut choisir des symboles : des dates ou des repères, des archétypes, des égrégores, des pratiques ou des rituels, et décider qu’ils sont puissants pour notre avancement, et cela le devient, mais il importe de comprendre que c’est nous qui créons nos propres codes. Le pouvoir est en nous.

N'offrons pas notre pouvoir à la Lune

Comme le lieu où l’on porte notre attention et notre intention devient un lieu de pouvoir, il est vrai que la Lune est active pour un certain nombre de personnes. Elle peut accompagner certains états de conscience comme support symbolique, mais de façon partielle et transitoire, de mon point de vue. En plongeant en dedans, observons ce qui résonne avec la Lune : est-ce la Joie, la Grâce, l’Amour ?

La Lune correspond aux forces astrales, nos parts émotionnelles blessées, nos attachements aux souffrances, aux ombres non acceptées, au féminin blessé. La vénération accordée à cet astre est de l'énergie déviée de l'endroit véritable où, à mon sens, elle doit entièrement se porter, c'est-à-dire au vivant.

Quel est l'égrégore de la Lune ? Quelle vision du féminin nourrit-il ? Peut-on choisir en conscience l'archétype auquel on se relie ? Peut-on évoluer et changer d'archétype résonnant selon ce qui nous correspond dans le présent ? Choisir en conscience à quoi on se relie change toute la qualité de l'expérience. Connectons-nous à ce que nous sommes au plus profond de nous et non à l'illusion de ce que l'on est et qui relève des égrégores que l'on s'est créés. Retrouvons notre essence humaine, êtres naturels de la Terre ; et notre véritable connexion aux éléments, aux règnes et aux astres, au-delà des égrégores qui les réduisent et les détournent.

Le masculin solaire

On dit souvent que la Lune gère les cycles menstruels des femmes. Or, la période de la rotation sidérale de la Lune est de 27 jours, celle du Soleil de 26 jours. Pour ma part, depuis l'ouverture de ma conscience et l'activation harmonique de mon corps, mon cycle a basculé à 25-26 jours alors que mon système hormonal se modifiait. Dans la vérité de mon intérieur, mon corps répond aux impulsions solaires, tout comme la Terre dont il est issu. Le Soleil est l'astre vivant, puissant, qui informe en permanence les planètes qui gravitent autour de lui grâce aux bains et aux vents solaires qui nous irradient, et qui permet par ces informations le miracle de la vie sur Terre.

Je comprends que l’on soit influencé par un astre. Quand il y a un vent solaire puissant, ma structure est perturbée, je dois m’adapter au flux d’informations qui arrive.

Il y a d’ailleurs une exception lors de laquelle le Soleil interagit avec la Lune. Les éclipses sont un moment particulier. Le Soleil, astre puissant qui nous informe et nous permet d’évoluer, se sert de la Lune lors des moments d’éclipses pour affiner des messages vibratoires à destination du vivant sur Terre. Les éclipses se révèlent parfois de grands portails pour l'évolution de la conscience et des structures vibratoires de l'être humain.

Le féminin terrestre

La Terre est l’astre résonnant pour honorer et célébrer l’impulsion féminine ! La Terre est la Vie, c’est en elle et sur elle que nous avons choisi de nous incarner et d’évoluer. Lorsque notre pleine attention et nos intentions s’alignent avec la Terre, nous favorisons l’harmonie au sein du vivant, et c’est tout ce qui nous est demandé !

La Lune est un miroir, un pâle reflet du Soleil. Elle réfléchit la lumière du Soleil, elle représente la lumière de la nuit, mais elle ne suffit pas pour définir le féminin. Le féminin n'est pas simplement le reflet projeté du masculin. La Terre est une exceptionnelle conjonction miraculeuse. Au sein de la Terre existe un grand Feu intérieur pulsatile générateur de cette expérience de la vie, grâce à la conjonction de tous les éléments.

L’égrégore lunaire est un dérivatif qui nous décentre de notre véritable place, celle de relais de la Fertilité, du Vivant, du Jouissant. Un dérivatif passé dans les mœurs et les proverbes : quand on est « dans la lune », on est ailleurs, on ne veut surtout pas être ici, incarné dans ce corps, les pieds dans la boue… Le féminin épanoui est l'expression de la possibilité de donner la vie et d'en prendre soin, et le relais des rythmes cosmiques par les pulsations rayonnantes de l'énergie sexuelle.

Illuminer ses ombres

Il est primordial d'accepter de dénicher, rencontrer et illuminer ses ombres lorsqu'elles se présentent dans notre expérience… La Terre a ses grottes, ses sources, ses profondeurs, ses marais, tous les symboles reflétant notre inconscient y sont présents. La Lune peut aussi être source d'inspiration et une aide pour nous accompagner sur notre chemin ; toutefois, si vous considérez que la Lune a une influence sur vous, de mon point de vue, il y a deux causes possibles. Soit vous êtes gouverné par l’astral, les « lunaires », les ombres inconscientes qui détiennent encore majoritairement le pouvoir sur votre structure ; soit vous avez déjà recouvré votre puissance mais vous êtes leurré, vous déposez votre pouvoir dans l’égrégore lunaire en croyant que cet astre peut vous aider, vous plomber ou influencer votre destinée… Vous lui déléguez votre pouvoir, et ce faisant vous n’êtes pas à votre place.

Relais entre le Soleil et la Terre, la Lumière et la Matière

Nous sommes appelés à être des ponts, des relais entre la Terre et le Soleil, depuis notre Présence et notre conscience ancrée, centrée, alignée. Cela est à mon avis un des plus beaux services que l'être humain peut offrir à l'expérience terrestre, en tout cas qui me stimule profondément…

150 vues

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page