top of page

LA FORCE DU DÉSIR CONSACRÉ




Aujourd’hui j’ai à cœur de vous partager quelques phrases sur le DÉSIR, cette pulsion formidable lovée en nous.


Le désir originel est la danse de l’AMOUR et du FEU, qui nourrit la PULSION DE VIE.


Le désir est cette impulsion qui nous pousse à agir, à ouvrir, à oser, à évoluer, à créer.


Le monde distordu qui s’effondre avait tenté de pervertir le désir. Il l’a abruti de pornographie, de publicité, de réification, de propagande, de dépendance, de manque, d’attentes, de violence, de culpabilité, de tabous, de programmes fichés dans les profondeurs de la psyché que notre désir doit se projeter vers l’extérieur et s’accrocher à des choses, des objets, ou des êtres vivants que nous rendons choses en nous les appropriant, et dont nous devenons dépendant.


Un autre frein avait été mis par l’interdit du « trop grand désir » féminin, redouté par le pouvoir masculin en ce qu’il est pure expression du jaillissement du vivant, incarnation de la Shakti ; incontrôlable par les influences astrales.


Je vous propose que nous effondrions en nous, dans nos corps émotionnels, ces croyances, implants, programmes qui nous répriment, nous compriment, nous diminuent et étiolent notre joie.


Cette année est éprouvante pour chacun d’entre nous, nous pousse dans nos retranchements, éclaire nos peurs, attise nos émotions. Elle est un passage délicat vers une nouvelle manière d’être humains. La violence et l’absurdité de la pulsion de mort au pouvoir nous agressent et tentent de nous affaiblir, de tuer notre pulsion de vie, de nous conduire à l’apathie et au désespoir ou à la rébellion instrumentalisée. Acceptons de traverser cette épreuve en cultivant le meilleur de nous-même, en affrontant les transmutations successives (j’ai inventé un nouveau mot pour illustrer l’œuvre au noir de cette année : la trashmutation ), en prenant soin des maux du corps et de l’âme depuis la compréhension que toute l’illusion sera révélée et dissoute.


Le désir primal est désir de fusion en l’Un, il est notre aspiration à communier, à nous consacrer, à nous réaliser en tant qu’être humain divin, relié directement à la Source, vivant, vibrant.


Ce désir appelle à retrouver sa juste place comme FEU DU CŒUR, foyer de notre alchimie interne, brasier ardent de la pleine acceptation de vivre.


Oui, nous sommes venus vivre !


En rallumant ce désir, en le sortant de sa gangue d’empêchements, nous retrouvons le goût de l’expérience, le plein accord interne et la circulation optimale de l’énergie.


Il est œuvre d’abord intérieure, consacrée à la verticalisation et l’unification de l’Être en fusion.


Deux désirs harmonisés et consacrés peuvent se rencontrer et partager de l’expérience, mais sans se projeter l’un vers l’autre, sans se comparer ni vouloir accaparer l’autre ni lui offrir notre désir, notre pouvoir, notre expérience.


Il n’y a rien à faire ni contrôler, juste laisser défaire ce qui était illusion, ce qui était faux, et permettre à la PULSION DE VIE de monter au CŒUR se lover dans son écrin véritable.


C’est l’œuvre de cet hiver, avant le renouveau du printemps et la construction de nouvelles formes d’être ensemble, en interdépendance.


Nous sommes les graines de la nouvelle humanité, cet hiver nous germerons grâce à ce désir pulsion de vie dont nous prendrons grand soin, et bientôt nous offrirons de nouvelles formes viables au monde.


Il en est ainsi car c’est ce que nous sommes venus créer.


Mots-clés :

59 vues

Comentários


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page