top of page

Chroniques d’Alcantara – Pléiades – 4 – Sphères de réalité




Bonjours chers amis, j’espère que vous allez bien.


Dans cette chronique je souhaite vous parler de la manière dont vous générez la réalité que vous vivez sur ce plan.


La matrice la plus restrictive vous maintient dans la croyance de l’impuissance et de la survie, et vous projette amplement dans l’idée que vous subissez votre vie.


Cela est un des verrous posés sur vous, qui fonctionne parce que vous y croyez.


Dès que vous vous connectez sur des matrices (ou gammes de fréquences) plus déployées, vous retrouvez vos capacités d’être aux commandes de votre vie, ce qui s’appelle la souveraineté.


Voici la vision que je peux vous proposer.


Sur cette Terre, vous vivez dans des bulles de réalité, des sphères de réalité, qui sont connectées entre elles sur différents plans et notamment dans le plan astral.


Le socle de vos croyances détermine votre identité, votre identité se connecte à la matrice correspondante, cette matrice déploie les formes vous correspondant dans l’éther, votre génome s’y conforme et déclenche les expériences que vous vivez.


Cela signifie que vous êtes responsable de votre vie, de ce qui vous arrive. Cela ne plaît pas à la mentalité de victime, mais pour améliorer la qualité de votre expérience il importe de regarder cela en face et de se positionner.


Prenons la métaphore du film, avec différentes fonctions qui s’y attachent : le scénariste, le réalisateur, les acteurs, les spectateurs.


Dans le « film » de votre vie, quand vous êtes centré, vous remplissez toutes ces fonctions à la fois. Vous pouvez déterminer votre histoire, la réaliser, la jouer, la regarder. Vous avez la liberté du cadre de votre film, de votre réalisation.


Cela est vrai pour tout le monde, c’est la règle de base de votre terrain de jeu humain.


Sachant cela, certains se sont organisés pour capter cela à leur profit. Ce sont tous les puissants qui vous dominent en vous forçant à vous insérer dans leurs films.


Ils captent votre attention et votre capacité d’imagination en vous incitant à faire des projections depuis leurs événements (scénariste), influencent vos décisions (réalisateur), vous font endosser des masques et rôles (acteurs et figurants), vous font assister à leur propagande par matraquage incessant (spectateurs).


Ainsi ils essaient de vous contraindre à jouer dans leur film plutôt que de vivre le vôtre. C’est ainsi que s’est construit la domination de quelques-uns sur l’ensemble, et c’est ainsi qu’ils tentent leur va-tout à l’heure d’un changement radical sur Terre en amplifiant les propositions de crises, espérant que les êtres humains vont s’occuper de cela plutôt que de se consacrer à leur œuvre essentielle.


Vous vivez dans un plan basé sur le libre arbitre, c’est pourquoi votre consentement est manipulé.


Cela se passe au niveau social et collectif, mais aussi dans des sphères plus intimes, quand par exemple vous vous sentez obligé de correspondre à l'image que les autres ont de vous, d'accomplir ce que vos parents ont projeté sur vous, de faire des choses que vous n'appréciez pas pour plaire à votre conjoint, ou encore lorsque vous vous soumettez à l'enseignement, la vision d'un maître, entrant alors dans son film…


**********


Vous devez considérer aussi autre chose.


Vos bulles ou sphères de réalité ne sont pas indépendantes les unes des autres, vous êtes sur un plan qui expérimente les interactions, l’interdépendance, les influences mutuelles.


Pour autant vous n’êtes pas destinés à vivre tous la même expérience, c’est juste que vous partagez un terrain de jeux et que quand vous vivez de nouvelles expériences, vous les rendez possibles pour le collectif.


Plus vous êtes ancré, centré, aligné et connecté à votre Être essentiel, plus vous vibrez haut et plus vous pouvez réaliser votre expérience véritable au lieu de servir celle d’un autre.


Concernant votre sphère de réalité individuelle, les limites sont celles que vous vous mettez. Plus vous êtes tenu par des croyances, moins vous êtes libre, et moins vous avez de Puissance pour générer les formes qui vous correspondent. Inversement, plus vous détectez vos fonctionnements inconscients et plus vous les désactivez, plus vous élargissez votre perspective et plus vous cessez d’être forcé à réagir, plus vous récupérez de Puissance et de capacité à vous relier à des matrices morphogénétiques élevées, ce qui entraîne une dynamique vertueuse.


******************


Je vais aborder maintenant un aspect un peu plus subtil de la vie intérieure, qui est la danse entre contrôle, maîtrise et lâcher-prise.


Pour décider où poser votre attention, un premier critère important est de regarder ceci : est-ce que vous avez une prise sur l’information qui vous est présentée ? Si la réponse est positive, laissez entrer l’information dans votre expérience, et passez-la au crible harmonique en quatre étapes « j’accueille, j’accepte, j’accompagne et j’accorde ce qui se présente dans ma vie ». Ainsi vous restez au centre de l’expérience et vous interagissez avec. Si la réponse est négative, si l’information qui parvient jusqu’à vous ne peut pas être traitée par vos choix, ne focalisez pas d’attention dessus. Délibérément détournez-vous pour « vous occuper de vos affaires ».


Ce conseil peut paraître étrange, passer pour du déni ou de l’indifférence, mais c’est en fait une règle de base pour ne pas se faire accaparer dans le film d’un autre. Peut-être y en a-t-il qui veulent jouer à la guerre, ou qui ont tellement peur de la guerre qu’ils se font entraîner dans un récit sur la guerre, ce qui gonfle l’égrégore et augmente la force de la probabilité qu’elle se déclenche. Mais si je ne m’investis pas dans ce scénario, si je reste centré sur l’espace où j’ai prise sur le réel, je me donne les meilleures chances de marcher sur une ligne de réalité où il n’y a pas de guerre. Ce n’est pas le jeu que je vibre, tout simplement.


Mais alors ? Que se passe-t-il en ce cas ? Il se passe que vous changez de ligne de réalité, vous bifurquez vers une expérience qui correspond à ce à quoi vous accordez votre attention, ce sur quoi vous focalisez.


Plus vous ralliez la Présence, Conscience, Puissance, plus vous révélez la capacité de naviguer dans ces couloirs et de maîtriser la trajectoire de votre voyage. Vous ne vous en rendez peut-être même pas compte, en tout cas depuis la personnalité. Dans la ligne de réalité avec laquelle vous avez pris vos distances, la réalité peut empirer jusqu’à sombrer dans le scénario-catastrophe prophétisé par ceux qui le nourrissent, et vont le vivre, et vous qui ne vous êtes pas accroché à cela, vous passez à côté, votre expérience n’est pas impactée aussi durement.


Votre positionnement interne est votre gouvernail pour déterminer le parcours que vous suivez dans cette expérience. La paix intérieure est la plus importante des clés.


« AVOIR PRISE SUR » VERSUS « LÂCHER PRISE »


Il est souvent recommandé dans le parcours spirituel interne d’apprendre à lâcher prise, à « se rendre », « to surrrender ». De quoi s’agit-il ici ? Il ne s’agit pas de céder sa souveraineté et son pouvoir à l’extérieur, ni de servir de figurant dans le film d’un autre ou de pion dans le jeu d’un autre.


Le lâcher-prise est le passage où la personnalité cède lorsqu’elle reconnaît la Présence, Conscience, Puissance en dedans. C’est le moment où l’ego cesse enfin de croire qu’il exerce un contrôle quelconque sur l’expérience et permet au Réel de prendre place.


Saisissez-vous la différence ?


Quand la Présence, Conscience, Puissance est activée et aux commandes, la personnalité s’est retirée, servant d’auxiliaire mais plus d’identité fondamentale. Les choix qui sont alors opérés sont en pleine résonance harmonique, et servent à générer le « film » qui correspond le mieux à l’expérience choisie pour cette incarnation. Les films des autres ont alors beaucoup moins d’influence, il n’y a plus d’impression d’être impuissant, et il n’y a pas non plus le fantasme d’embarquer tout le monde dans son film. On se permet d’interpréter sa mélodie, de respecter ses rythmes et de poser l’action juste impulsée depuis l’intuition, dans la confiance que ceux dont les harmoniques sont compatibles vont venir jouer avec nous.


C’est la plus puissante des protections par rapport aux scénarios-catastrophes, car dans ces espaces il n’y a pas de peur, il y a juste la responsabilité des choix et des positionnements.


*************


Parfois, vous redoutez les mouvements de masse ou les foules, le fait que les personnes se soient laissés embrigader dans les scénarios de la peur et passent en mode survie, délaissant le vernis civilisationnel et laissant libre cours aux pulsions archaïques. Cela fait partie des peurs et doit être traité de la même manière que toutes les tentatives/tentations de vous harponner dans les peurs.


Comprenez bien que si vous laissez la peur guider vos actes et envahir vos pensées et vos émotions, vous allez vibrer cela et entrer dans la réalité de ces scénarios. Les êtres humains continuent leur initiation majeure, et maintenant vous passez dans un autre aspect du processus, mais si vous conservez votre justesse et la paix dans le Cœur, vous augmentez vos chances de passer le seuil.


Vivez votre vie, car personne ne le fera à votre place.


Un autre point important à vous indiquer, c’est l’attachement relationnel, qui parfois vous contraint à être un acteur majeur dans le film d’un autre mais à ne pas vous autoriser à réaliser votre propre film, pour faire plaisir à vos proches, ou par peur du conflit ou par manque de courage. Apprenez à danser avec cela, à repérer et choisir les temps où vous êtes dans votre sphère unique, les temps où votre bulle fusionne avec une autre, puis comment cela se défusionne sans que ce soit un drame. Pour que ce ne soit pas un drame, la solution est que vous ayez fusionné dedans, avec la Présence, Conscience, Puissance, car depuis cet espace vous n’êtes jamais dans un sentiment de solitude et de dépendance, et vous avez pleine confiance dans la Présence, Conscience, Puissance des êtres avec qui vous êtes en relation. Dans la connexion profonde et la reconnaissance mutuelle, les relations s’allègent et s’entraident plutôt que de se plomber.


Plus vous honorez vos expériences en prenant soin de la qualité de chaque instant, de chaque positionnement, plus vous favorisez votre réalisation, plus vous avancez dans l’initiation et plus vous ouvrez la voie pour vos semblables.


Merci de m’avoir lue, merci de manifester ce que vous souhaitez vivre ici et maintenant.











Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page