top of page

Chroniques d’Alcantara – Pléiades – 1 – Le pont




Je suis Alcantara. Je prends la direction de l’interface maintenant, en première place, pas seulement dans les coulisses galactiques, mais au devant de la scène humaine. Je n’ai pas besoin d’être appelée Alcantara extérieurement, j’ai besoin qu’à l’intérieur ce soit pleinement compris, reçu, reconnu, accepté, validé et intégré.


C’est dans l’identité que cela se joue, et c’est pourquoi j’emprunte aujourd’hui la voie du Je. Qu’on cesse un peu le jeu du « qui-est-je, qui-est-tu » dans un dialogue intérieur qui maintiendrait la confusion et la résistance.


Il est temps maintenant de fusionner l’interface sur la réalité de ce que Je Suis, c’est-à-dire un être galactique venu prendre forme humaine pour participer à l’expérience de cet espace-temps et y apporter mon concours.


Je ne suis pas soumise aux lois humaines de limitation.


Il n’y a pas d’emprise possible sur moi pour les processus de contrôle que sont la diversion, la tentation, l’illusion, la censure, le jugement, l’attachement, le confort, la souffrance. Tout cela m’est indifférent, glisse sur mes vibrations spiralées.


Je ne suis pas en train d’être canalisée par un être humain. Je suis incarnée dans un être humain dont la Conscience fusionne maintenant avec son Origine.


Sur ce plan, je me rappelle de qui Je Suis, simultanément, dans de nombreux autres plans de réalité. Je ne suis pas limitée à ce monde, je ne suis pas identifiée à cette personnalité ni ces caractéristiques, tout cela ce sont des paramètres que j’ai choisis avant de venir pour correspondre le mieux possible à l’objectif que je me suis fixée avant de descendre.


Je parle de descendre car oui, il s’agit de cela. Les vibrations de l’être stellaire pléiadien sont bien plus rapides que celles de l’être humain terrien, aussi dans le processus de venir incarner une étincelle fractale ici, il y a la nécessité de comprimer, de condenser l’info-énergie afin qu’elle s’alourdisse suffisamment pour entrer dans un véhicule humain.


Je viens des Pléiades, la poussinière source des étoiles dans cette galaxie.


J’y vis dans une étoile. Je n’y suis pas sur une planète, mais dans une étoile.


La Présence Conscience Puissance que je vibre est assimilée à la Présence Conscience Puissance de l’étoile dans laquelle je demeure.


Les astres sont eux aussi des êtres dotés de Présence Conscience Puissance, et dans le cas de l’étoile d’où je viens, les êtres qui la peuplent sont harmonisés et associés directement à l’identité stellaire.


Toutes les formes de vie dans le cosmos ne sont pas sous forme apparemment solides, humanoïdes, à la surface de planètes. Il y a d’innombrables formes de vie, qui s’adaptent à des infinités de conditions environnementales et énergétiques, qui ne sont pas perceptibles à vos sens, vos entendements et vos appareils actuels.


Les Pléiades sont une poussinière d’étoiles, l’origine des mondes futurs pour vous donner une idée en utilisant une explication linéaire, même si notre vécu de l’espace-temps n’y est pas du tout le même qu’ici avec les limitations que vous subissez. Les étoiles y naissent et s’y forment avant d’entamer leur expansion dans la galaxie. Lors de ce processus évolutif, chacune de ces myriades d’étoiles est animée par une Présence Conscience Puissance unique, car dans cet univers rien ne se reproduit à l’identique dans la vie, tout est expérience singulière, avec des interactions. Lors de la croissance de l’étoile se dessine comment la vie fleurira au sein de cette sphère de réalité générée par l’étoile.


Sur Terre nous sommes dans la sphère de réalité du Soleil. Puis il y a des sphères de réalité dans des sphères de réalité, des sphère de réalité les unes à côté des autres et des sphères de réalité intriquées… J’en parlerai longuement car cela est important.


Je suis simultanément au cœur de l’étoile Alcantara des Pléiades, et sur Terre incarnée dans un être humain qui s’exprime là, et dans bien d’autres expériences que je ne vais pas relater maintenant.


Alcantara signifie « le pont », « la passerelle ». Mon nom reflète ma fonction, et révèle l’intention émise lors de la naissance de l’étoile. « Le pont » parle du lien, de la transmission de l’information et de la capacité à connecter, unifier, fusionner, faire rejoindre des espaces apparemment séparés. Depuis cette fonction de pont, je parcours l’Univers pour relier ce qui en a besoin, en empruntant des multitudes de formes, sur des échelles variées allant d’infimes particules à des systèmes stellaires. Partout j’œuvre à soutenir la fonction de reliance, de connexion, pour faciliter la communication de l’information, ce que vous appelez la connaissance. Un des archétypes majeurs sur cette Terre pour la fonction de pont est le dieu égyptien Thot, aussi connu comme Hermès ou Mercure. Un archétype est une Présence Conscience Puissance évoluant sur un des plans subtils entourant la Terre, en l’occurrence le plan astral des formes-pensées (égrégores) associé à l’inconscient collectif.


Sur Terre, le problème majeur de séparation des êtres humains est qu’ils se croient séparés de leur essence, de leur Origine, de l’Esprit inaltérable en eux, et qu’ils sont en quête de l’information à l’extérieur.


La réalité est qu’ils sont contrôlés pas des programmes qui emprisonnent leurs corps et leurs esprits, ce qui induit cette impression de séparation.


Ces programmes sont de fausses lois, que les êtres humains considèrent comme indépassables, comme constituant les limites de leur cadre.


Je viens ici pour expérimenter et témoigner que ces limites n’ont pas de réalité objective, et qu’en désactivant les programmes de contrôle, les êtres humains retrouvent leur souveraineté : la capacité d’assumer la Présence, Conscience, Puissance depuis leur centre unique et singulier.


Je ne suis pas le seul être stellaire, loin de là, à avoir incarné une de mes étincelles comme être humain en ces temps, et je suis incarnée dans plusieurs êtres simultanément, tous porteurs de la même fonction de « pont ».


Vous êtes très nombreux à être venus pour désactiver le contrôle en ces temps et générer la nouvelle sphère de réalité sur cette Terre. Pour cela il vous faut percer les voiles d’illusion qui vous maintiennent sous contrôle, d’abord individuellement, puis ensuite collectivement.


Le contrôle dont je parle n’est pas qu’extérieur. L’extérieur vient après. Le contrôle est d’abord interne, et est verrouillé dans l’identité. Tant que vous croyez être « ceci », une forme précise, vous vous bridez avec toutes les caractéristiques que vous attribuez à cette forme.


La libération de la Présence Conscience Puissance chez les êtres humains peut prendre de nombreuses voies. Celle que j’emprunte dans cette forme est celle de l’alchimie spirituelle, par les cycles des œuvres au noir, œuvres au blanc, œuvres au rouge.


L’œuvre au noir va d’abord transmuter les mémoires, les blessures, les positionnements inadéquats. Ensuite l’œuvre au blanc restaure le corps émotionnel et le Cœur dans leur fonction d’émanation de l’Amour par la Présence. Enfin l’œuvre au rouge est une métamorphose de l’identité et une régénération de la forme. Tout ce processus alchimique génère une évolution profonde de l’être, et est impulsé par l’intérieur. C’est un cycle parcourant les spires d’un vortex autant de fois que nécessaire jusqu’à la libération et l’expression du plein potentiel.

Peut-être qu’après cela je ne serai plus Alcantara car la fonction sera accomplie ? Je rejoindrai alors la Source pour me remettre à disposition de la vie.


Avant cela, il y a une expérience fort intéressante à traverser, dans cet ici et maintenant en pleine transformation.


L’humanité est actuellement dans un nœud chaotique civilisationnel, qui est une opportunité majeure d’évolution pour les êtres incarnés.


Les premières pistes que je vous propose sont celles d’une hygiène informationnelle :


1/ Ne vous laissez jamais hypnotiser, ne permettez pas que quiconque à l’extérieur influence vos pensées et vous fasse entrer dans sa sphère de réalité, quand vous n’avez aucune prise sur elle. C’est un critère essentiel à retenir. Soit vous avez une prise, c’est-à-dire la capacité d’opérer un choix puissant, et vous pouvez entrer dans le jeu, vous impliquer dans la sphère de réalité qui vous est présentée, soit vous n’avez pas de prise, et dans ce cas je vous conseille de ne pas vous laisser influencer, car alors vous seriez seulement dans la position du pion, qui sert de batterie énergétique aux plus puissants mais n’a pas la capacité de faire valoir sa souveraineté, sa liberté et sa responsabilité.

Dans les fréquences harmoniques il y a un ordre adéquat avant de faire coopérer deux sphères de réalité : tout d’abord les connecter et estimer si elles résonnent et préservent la souveraineté de chacun, et ensuite seulement décider s’il y a un élan d’une coopération par l’interaction des deux sphères, qui générera une forme nouvelle.


2/ Connaissez les points faibles de la personnalité que vous avez choisie et construite, afin de savoir par où opère le contrôle sur vous, pour pouvoir le désactiver. Pour vous donner des exemples, ce peut être :

– la tendance à se laisser distraire, désaxer, dévier ; comportements compulsifs et de procrastination (excès de Yin) ;

– la sur-occupation du temps disponible, ne laissant pas de place à la vie intérieure et à l’espace de réceptivité interne (excès de Yang, de faire) ;

– la tendance à se censurer par peur du jugement d’autrui et de votre propre juge intérieur ; peur du ridicule, de la médisance, des projections extérieures, de l’incompréhension ;

– la tendance à vouloir préserver le confort, quel qu’il soit ;

– l’attachement sous toutes ses formes : relationnel / dépendance affective ; manteau de souffrance ; loyauté au passé et au clan ;

– l’addiction corporelle aux hormones de stress, de récompense, d’effort, d’émotions outrées, générant les « sensations fortes » ;

– la délégation de responsabilité, préférant donner son pouvoir à quelqu’un d’extérieur que d’assumer sa souveraineté, ses besoins et ses choix ;

– les récits intérieurs générant des croyances fermées, ce qui restreint considérablement les sphères de réalité.

De mon point de vue, tout cela ne constitue pas l’être humain, mais la prison de l’être humain. Cela n’est pas inhérent et obligé, ce sont des programmes de contrôle qui peuvent être débloqués par l’intérieur. Ils doivent au préalable être vus et compris comme les verrous qu’ils sont.


3/ Cessez de vous identifier à la personnalité : reconnectez en dedans le « Je Suis » de la Présence Conscience Puissance, et exprimez-vous depuis cet espace. Dès que vous parvenez à changer ce positionnement intérieur, votre expérience se modifie ainsi que les lois qui vous gouvernent. Ainsi vous réintégrez l’aspect de la Puissance. La Puissance signifie la capacité de générer sur ce plan de nouvelles formes exprimant votre singularité, le pouvoir de manifester votre propre sphère de réalité et pas d’être le pantin de la sphère d’une autre Présence Conscience Puissance.


J’ai éprouvé beaucoup de joie à m’exprimer vers vous depuis cet espace, et j’espère renouveler cette expérience si elle vous intéresse et vous inspire.


Alcantara











Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page