top of page

Ô, mon HéroYin !




Considérations parsemées sur la nature d’une ÉPOPÉE HÉROÏQUE…


J’avais imprimé la croyance que le héros est un mélange entre un guerrier et un sauveur, un être en lutte, missionné et viril ; dans ma structure je ne connaissais que le héros Yang combattant les monstres et délivrant les cités…


Cette vision correspond, dans mon thème astrologique, à ce qui se raconte dans mon nœud sud, ce que je connais déjà et que je ne veux surtout pas reproduire même si cela me paraît facile. Elle m’a poussée, dans mes années de jeunesse, à adopter des comportements adaptatifs de guerrière, du type « la meilleure défense, c’est l’attaque », à vivre en pasionaria ou encore à me forger une armure blindée pour me protéger, bien inaccessible.


Ces stratégies ont eu leur utilité : elles ont participé à construire un centre fort, une volonté, une structure cohérente et fiable, sur lesquels grandir et me verticaliser, mais vient un temps où la coquille de l’œuf s’effrite, où l’être en dedans n’en peut plus de ses murailles qui l’étouffent et souhaite trouver l’accès, ouvrir et lâcher prise…


Alors la mue s’impose, la pause me meut ; la peau mise à nu, ce que j’ose m’émeut.


Passage délicat où vulnérable j’accueille la tombée d’un voile.


Me voici face à mon Plus Grand Désir, tout aussi inaccessible que moi, pour l’heure ! Pour l’atteindre, qu’il puisse peut-être s’accomplir, il me faut laisser bouger, changer, en presque tout, pour devenir moi-même accessible.


Me réinventer, parcourir le labyrinthe et y ouvrir des chemins inconnus qui se réalisent à chacun de mes pas, sans anticipation possible, sans assurance, mais en sachant tenir debout et marcher sur le fil qui me correspond véritablement.


Le héros est multiformes, il dépend de là où on en est, de ce qu’on a à vivre et de ce qu’on ose bouger. Le mien en est une, pour cette fois. C’est les premiers pas d’une héroYin, germe de tous les trésors potentiels suggérés par le versant nœud nord de mon thème…


Ô qu’il en faut du courage pour se dépiauter, lâcher les rênes, prenant le risque de la métamorphose… En moi s’ouvrent des espaces qui étaient fermés jusqu’alors, rien que ça est héroïque, d’avoir autorisé cette ouverture et de m’y engouffrer sans garantie compensatoire.


S’ouvrir à l’Autre, ne pas rester seule dans ma tour d’ivoire, dans mon indépendance virtuelle altière. C’est héroïque parce qu’il y a là plein de peurs, de doutes, de confusion, de résistances, de pièges et parce que je me mets en jeu, sentimentalement, dans le Cœur.


Ce nouvel espace éclos dans le Cœur quête l’accès à l’Autre. Connexion, cet espace de la vraie rencontre, de la danse interdépendante de deux centres en jonction.


De là où j’en étais, c’est héroïque d’accepter l’influence externe dans mes sphères intimes au vu de l’inconséquence humaine… Et pourtant c’est ce mouvement vital et véritable qui s’impose maintenant… je ressens la nécessité absolue de prendre ce risque et de m’y laisser transformer.


Et je sais, j’ai la foi intégrale que cela est juste et conforme au flux de la vie, que l’inconfort de l’inconnu va précisément me déplier et me révéler de nouvelles facettes, de nouvelles réponses. Le jeu en vaut la chandelle !


Et vous, ressentez-vous votre nécessité héroïque actuelle ? Si c’est le cas et que vous voulez en témoigner en commentaire, merci d’avance pour vos partages !


*****************


Pour explorer ces espaces, nous vous invitons, Grégoire Heinrich et moi, à L’ÉPOPÉE HÉROÏQUE voir ici https://archere-stellaire.wixsite.com/resonne-en-coeur/rencontres


Un Cercle de 6 jours pour le passage du Nouvel An, du 27 décembre au 1er janvier, à Runan dans les Côtes d’Armor. Tarif : 550€, inscriptions sur resonne.en.coeur@gmail.com


Nous y explorerons nos héros et héroïnes dans la joie, le jeu, les symboles, l’astrologie, les contes, le mouvement, les surprises, la danse et l’amitié. Bienvenue !






126 vues

Comments


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page